YGGTorrent - Tous droits réservés © 2017   Nouveau site de téléchargement de films sortis en 2017 / 2018 / 2019 / 2020

Des milliers de films à télécharger avec Utorrent

Avec l'offre de films à télécharger, regarder vos films sur tous supports c'est tout de suite et en toute simplicité ! YggTorrent, un service multi-supports : Windows, application Android, iOS et tablettes tactiles, c'est selon votre envie ! Découvrez vos films et séries à télécharger gratuitement et en illimité.


ACCUEIL

Sortie Cinéma

Notre sélection des films à ne pas rater sur YggTorrent

Télécharger

Accueil:  1  2  3   4   5  6   7   8  9   10  11 12  13  14  15  16  17  18  19  20  21  22  23  24  25  26  27  28  29  30  31  32  33  34   35  36  37  38  39  40  41  42  43  44  45  46  47  48  49  50  51  52  53  54  55  56  57  58   59  60  61  62  63  64  65  66  67  68  69  70

Pour télécharger le contenu vous devez installer un logiciel de "Torrents" : Utorrent

Cliquer ensuite sur « Télécharger » ci-dessus et le téléchargement débutera !

Section XXX
Séries

 Drame

De Clint Eastwood

Avec Paul Walter Hauser, Sam Rockwell, Kathy Bates

Nationalité américaine

2h 10min

Qualité : HD 1080p
Format : MKV
Langue : Français,
Codec vidéo : x265 à 1947kbps
Codec audio : AC3 (5.1) à 448kbps

Taille: 6.5 GO  

En 1996, Richard Jewell fait partie de l'équipe chargée de la sécurité des Jeux d'Atlanta. Il est l'un des premiers à alerter de la présence d'une bombe et à sauver des vies. Mais il se retrouve bientôt suspecté... de terrorisme, passant du statut de héros à celui d'homme le plus détesté des Etats-Unis. Il fut innocenté trois mois plus tard par le FBI mais sa réputation ne fut jamais complètement rétablie, sa santé étant endommagée par l'expérience.


Complet: 28652   Seeders: 19854  Leechers: 14875


.…Télécharger le torrent….


Télécharger le torrent du film Le Cas Richard Jewell


Télécharger le film Le Cas Richard Jewell en VF et HD - torrent

23 / 02 / 2020

Infos du film:

Source: 20minutes.fr

Un journal d’Atlanta versus le film de Clint Eastwood. C’est le match à distance qui se joue depuis une quinzaine de jours aux Etats-Unis, au sujet du Cas Richard Jewell, le nouveau long-métrage du réalisateur américain, sorti vendredi dans les salles nord-américaines. Ce n’est pas l’intrigue – l’histoire vraie d’un homme suspecté à tort de terrorisme – qui suscite la controverse, mais la manière dont est dépeinte une journaliste du quotidien The Atlanta Journal-Constitution qui a réellement existé. Explications.


    De quoi parle « Le Cas Richard Jewell » ?

Le nouveau film de Clint Eastwood est inspiré d’une histoire vraie, celle d’un ancien policier, Richard Jewell qui, lors des Jeux olympiques de 1996 à Atlanta, a trouvé un sac à dos contenant une bombe. L’explosion a fait deux morts et plus de 100 blessé, mais l’alerte a permis de mettre à l’abri des centaines de personnes et donc de sauver de nombreuses vies. D’abord perçu comme un héros, cet homme de 33 ans a rapidement été présenté comme un suspect par les médias, qui l’ont dépeint de manière peu flatteuse. Or, il n’a jamais été interpellé ou mis en examen. Le véritable coupable, Eric Rudolph, a d’ailleurs été arrêté en 2003 et condamné à la prison à vie en 2005.


    Pourquoi le film suscite-t-il la controverse ?

Olivia Wilde incarne Kathy Scruggs, l’une des journalistes qui avait avancé que Richard Jewell était considéré comme un « suspect » par le FBI – qui l’avait finalement innocenté trois mois plus tard. Le film la montre proposer à un agent du FBI, Tom Shaw (joué par Jon Hamm), de coucher avec elle en échange de l’information sur l’identité du suspect de l’attentat. D’après le site Deadline, la scène se déroule dans un bar et Tom Shaw se contente de répondre : « Kathy, tu n’as pas pu leur faire cracher l’info. Qu’est-ce qui te fait penser que tu peux me la faire cracher ? » (« Kathy, you couldn’t fuck it out of them. What makes you think you could fuck it out of me ?


Précision importante : le personnage incarné par Jon Hamm dans le film est inventé et inspiré de plusieurs personnes existantes. Le scénariste, Billy Ray, a en revanche choisi de conserver le nom de Kathy Scruggs.